Emin Leydier muscle son site haut-viennois

Nouvelle ligne complète de traitement avec pré-alimentation et presse flexo Emba.

La cartonnerie de Chateauneuf-la-Forêt, près de Limoges, acquiert une plateforme flexo tout-en-un pour doper sa production.

 

Avenir au beau fixe pour Chateauneuf-la-Forêt. Ce site d'emballage d'Emin Leydier, aujourd'hui Saica Pack (le rachat a été entériné) bénéficie de l'arrivée d'une ligne complète de traitement et impression pour caisses ondulées, un investissement de plusieurs millions d'euros. L'usine fondée en 1890, équipée d'une onduleuse, absorbe aujourd'hui une quantité significative des papiers pour ondulé produits par les deux papeteries d'Emin Leydier à Laveyron dans la Drôme et Nogent-sur-Seine dans l'Aube. La cartonnerie dirigée par Jean-Pierre Ussegloi emploie 142 salariés. Elle est dotée d'une superficie de 44 000 m2, transforme 150 millions d'unités d'emballages par an, ce qui correspond à une fourchette de 700 à 800 palettes de produits finis par jour. Elle dessert les régions du grand ouest et de la Bretagne, le sud de la région parisienne, jusqu'au Languedoc-Roussillon.

Une plus grande modularité des gammes de fabrication

 

Outre l'onduleuse BHS, l'atelier de fabrication compte une dizaine de machines de transformation. La nouvelle plateforme de production est constituée en amont de convoyeurs de la société Seemi, d'une pré-alimentation eSBF (fournit par Alliance) puis du combiné Emba pour la découpe, l'impression et le pliage-collage. La pré-alimentation assure un contrôle complet et individuel des plaques cartons avant leur entrée sur la ligne d'impression. La presse Emba peut traiter en théorie jusqu'à 18 000 plaques à l'heure mais son intérêt premier est d'assembler de multiples configurations de caisses sans altérer les propriétés mécaniques du carton (pas d'écrasement, respect de la géométrie, même sur des papiers de faibles grammages), ce qui est, après tout, l'essentiel pour le client. La presse imprime également en 6 couleurs et qualité flexo haute définition et se termine par une ficeleuse et un palettiseur.

Avec cet investissement, Saica Pack renforce sa productivité sur un grand marché du quart sud-ouest très bataillée, avec une douzaine d'autres cartonneries.

 

 

Emin Leydier a intégré le groupe Saica

 

Après décision publiée le 23 janvier dernier, la Commission européenne a validé le rachat du groupe Emin Leydier par le groupe Saica. L'opération entrait dans le cadre de la procédure simplifiée (paragraphes 5c et 6). Le nouvel ensemble représente, sur le marché français, 19 sites de production de papiers et d'emballages carton ondulé (11 sites Saica Pack et 8 sites Emin Leydier, dont ses deux papeteries). Le groupe Saica voit sa capacité de production passer de 2,5 Mt à 3,3 Mt. Il devient le 3ème acteur sur le marché français derrière Smurfit Kappa et DS Smith. En Europe, il compte papeteries (7 machines à papier) et 47 sites de carton ondulé.

Les appétits de ce groupe familial très discret ne se limitent plus au carton. Il a racheté sur ces deux dernières années l'imprimeur irlandais Americk Packaging (étiquettes, souples et cartons), trois imprimeurs néerlandais de films souples (Schut Flexible, Hellema et Lemapack) et l'Italien Centroplast. Sa stratégie semble claire : devenir un acteur global de l'emballage pour se différencier de ses deux principaux rivaux et créer des synergies entre emballages cartons et souples.

 

 

© 2023 by Kathy Schulders. Proudly created with Wix.com  

  • Grey Twitter Icon